Abus de faiblesse extorsion de signature

Avatar de l’utilisateur
Jack31
Messages : 0
Inscription : 17 mai 2015 14:00
Code postal : 31110
Expérience professionnelle : Secteur social
Montage de projets
Aide ux personnes en grande difficulté
Localisation : Luchon
Contact :

Abus de faiblesse extorsion de signature

Message par Jack31 » 17 mai 2015 15:22

Bonjour à tous, :)

Les faits:

Une petite vieille de 90 ans entre dans un hôpital pour une simple douleur au poignet.

Tout d'un coup, elle décide de partir en maison de retraite sans en parler à sa famille pourtant très proche qui l'accompagne dans son quotidien.

Le service social veut imposer un Modus operandi à la famille et l'écarte de la constitution du dossier.
Bien que "personne de confiance" on lui refuse aussi l’accès au dossier médical.

Inquiète et avec de très bonnes raisons, la famille demande au service social que la maman soit placée sous sauvegarde de justice ce qui lui est refusé après bien des tergiversations.

Mensonges du service social, reculades du corps médical bizarrement impliqué, refus systématique d'information et manipulations en tout genre, un conflit apparaît et la direction ne répond pas aux questionnements même par mise en demeure (en LAR).

Nous apprenons qu'une demande de tutelle a été faite en douce soit-disant par la vieille dame en personne et un enfumage en règle provoque la médiatisation de l'affaire évidement très mal perçue par les autorités de la région d'autant plus que nous sommes dans un "petit pays".

Le lien familial est sérieusement altéré, les obstructions systématiques et illégales perdurent et plainte est déposée par un des enfants contre l'hôpital pour...

- Défaut d'information à la famille
- Mensonges, tromperie de divers intervenants
- Menaces
- Abus de faiblesse sur personne âgée
- Hospitalisation abusive de plus de huit jours
- Diffamation

Entre temps, le dossier de tutelle suivant son cours, la famille est convoquée à une audience où l'on l'insultera presque ne la laissant pas s'exprimer au mépris du "contradictoire" et lui sera annoncé une future mise sous curatelle renforcée de la maman.

Ayant eu accès au dossier et constatant que les rapports du médecins spécialiste et de l'assistante sociale sont bidonnés, le fils écrira au juge des tutelles pour lui dire son intention de s'inscrire en faux et de déposer une nouvelle plainte avec en plus comme chef d'accusation "Extorsion de signature et faux et usage de faux".

Accessoirement, le centre hospitalier mécontent de la publication du blog internet qui raconte l'affaire au jour le jour en n'ayant pas réussi dans ses démarche à faire fermer l'espace, portera plainte en diffamation mais le procureur hésitera à poursuivre sans doute parce que le dossier est très chaud.

Le procureur convoquera le fils auteur du blog pour lui proposer un "Rappel à la loi" (sous entendu tu la ferme et on en reste là) mais l'avocat ayant demandé ce qu'on reproche au juste au rédacteur, ce procureur ne répondra pas et proposera de "poursuivre devant le tribunal afin qu'il y ait un respect du contradictoire".

Actuellement, nous sommes en attente de...

- Décision du juge des tutelles
- Citation à comparaître pour la diffamation présumée
- Suite de notre première plainte contre l'hôpital, son directeur et le service social (qui parait enterrée)
- Rédaction d'une nouvelle plainte contre tout ce beau monde mais avec constitution de partie civile cette fois

En suivant les recommandations d'ODJ dans ses pages, je développerai cette affaire avec les documents intéressants à consulter et compte sur l'aide des utilisateurs de ces forums pour m'aider à rédiger ma prochaine plainte.

Mon avocat bien que très sympathique étant très impliqué dans le paysage géopolitique de notre région hésite à m’accompagner sur ce terrain et préférerait que je ne "m'attaque pas à la justice".

Le conseil est bon mais je sais qu'au stade où en est cette affaire et sauf miracle de dernière minute, les "dysfonctionnements" de cette administration vont se multiplier et que je serai seul à les affronter.

Puissiez-vous être à mes cotés pour ce faire. :)

Ps: Aujourd’hui, sans même être retournée chez elle pour y prendre me moindre bibelot, la mamie est seule dans une maison de retraite où elle ne se plait que moyennement, le lien familial est rompu, sa maison risque d'être vendue par la tutelle et elle a comme qui dirait "plaqué sa famille" tous ses enfants étant dans la peine.

Pour suivre cette histoire en détail : http://luchon.reseauk.info/

Répondre

Revenir vers « Délits contre les personnes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités